Lien à utiliser pour faire référence à cette page

Pont de Sablons - 1828

Fleuve franchi : le Rhône, entre départements de Isère et Ardèche, à proximité : Sablons
Type d'ouvrage : Pont suspendu en fil de fer
Destruction de l'ouvrage : 1933
Architecte(s) : Marc Seguin et freres - ; Compagnie(s) : Cie Jules Seguin - .
Remise en état par la(les) companie(s): Entreprise Arnodin, .
Longueur totale : 180m, Nombre d'arches/travées : 2, Plus grande portée : 90m
Décret, le : 16/5/1827 - Ouverture au public : 30/7/1828 -
Version du texte : V1.5, Niveau de fiabilité : excellent

Plan de Région Sud-Est
Plan de Sablons (carte simplifiée)

Les ouvrages dans la même ville de Sablons : Tous les ouvrages, : Pont de Sablons - 1828, Nouveau pont suspendu de Sablons (1933-1944) - 1933, Nouveau pont suspendu de Sablons (1951) - 1951,

Références :
1 - Bulletin des lois - 1827 du 16/5/1827
2 - Fonds Seguin par Archives Départementales de l'Ardèche, Tome 41J108
3 - Fonds d'Archives Arnodin - D. Chénot

Depuis tout temps, les échanges entre les deux rives du Rhône revêtent une importance particulière, notamment en raison de l'emplacement géographique de Sablons : un carrefour de communication entre le Royaume de France en rive droite, et le Saint Empire Romain Germanique en rive gauche, dont ce bout de Dauphiné marque la limite Ouest.

Jusqu'au XVIème siècle, c'est par barque qu'il faut traverser, puis apparaît le Les bacs : historiquement le moyen le plus utilisé pour franchir les fleuves au XVIIIème siècle, un système astucieux qui utilise la force du courant pour assurer la traversée.

La construction du pont répond à plusieurs objectifs explicites, cités dans cet ordre dans les documents de présentation du projet :

  • L'accroissement des relations commerciales de la Ville d'Annonay
  • L'augmentation de ses fabriques de papier
  • La création d'autres établissements industriels
  • Le développement qu'ils recevront tous par l'abaissement du coût du charbon de Saint-Etienne, quand il pourra y parvenir par des voitures
  • Et le transit de ce dernier pour le service des villages qui bordent la route de la Provence et de celle de Grenoble

 

Construction du pont suspendu - 1827-1828

Ce pont fut a priori la 3ème pont (public) construit par les frères Seguin, après le fameux pont de Premier pont de Tournon (pilotage par l'ingénieur Thévenet) et celui d'Pont d'Andance

Ci-après quatre documents historiques, principalement extraits du fonds Seguin (Archives Départementales de l'Ardèche) :

  • Le décret qui permit la construction du pont suspendu : Décret royal de Charles X du 16 Mai 1827. Pour accéder à la copie intégrale de ce décret, cliquez sur ce lien. Vous y trouverez nombre de détails sur les conditions d'investissement et d'exploitation du pont.
  • La copie de la page de garde du projet construit par la compagnie Seguin - Montgolfier pour justifier la construction du pont
  • Le détail des tarifs du pont tels que publiés le 30 Décembre 1826
  • Li-dessus le plan initial du pont de Sablons. On note par exemple le niveau des plus hautes eaux pris en considération : la crue du 9 Septembre 1824.

 

Le décret royal autorisant la construction du pont de Sablons
16 Mai 1827

Livret de présentation de l'association Seguin, Montgolfier
actionnaire pour la construction du pont
Fonds Seguin - ADA

Les tarifs des droits à percevoir du pont de Sablons
5 Dec 1826

Quelques données techniques

L'ouvrage est constitué de deux portées de 90 mètres, avec une pile centrale et un tablier en bois de 4 mètres de largeur seulement, avec possibilité de croisement au droit de la pile, grâce à un élargissement.
La suspension est constituée de 8 câbles à fils de fer parallèles.
Les suspentes sont également en fils de fer parallèles.

Plan et Elévation du pont de Sablons-Serrières
lors de la soumission du projet en 1827
Fonds Seguin - ADA

Modèle économique du pont suspendu de Sablons

Détail des dépenses du pont de Sablons
Fonds Seguin

Le coût estime du pont était de 200 000 Francs or de l'époque, il était équipé d'un péage pour permettre son financement ainsi que son entretien. La durée de la concession accordée par le Roi était de 61 ans.
Sa construction dura 18 mois, en faisant face à de réelles difficultés dues à l'impétuosité du Rhône d'alors.

Détail des recettes estimées du pont de Sablons
Fonds Seguin

 

Sablons - Le vieux pont

Sablons - le vieux pont et un bateau à roue

Sablons - Le vieux pont vu de Serrières - 1914

Sablons - Le vieux pont

La vie du pont suspendu

La vie de chaque côté du Rhône allait alors être transformée !

Ce pont résista aux Sablons et les crues du Rhône , notamment celle de 1840, et de 1856.

En 1844, l'administration demanda aux concessionnaires de relever le tablier pour faciliter le passage de la navigation fluviale, en contre-partie d'une subvention de 7000 Fr.

Vers la fin du siècle, 3 des huit câbles sont remplacés.

En 1910, selon (3), l'Entreprise Arnodin effectua des travaux de réfection pour un pontant de 12 484 Fr.

Vers 1930, l'ouvrage est en très mauvais état. Une limite de charge de 1800 kg est adoptée (valeur très faible).
Par très grand vent, les suspentes se détachaient souvent du tablier par files de trois ou quatre ! En Avril 1931, on enregistra même la rupture complète d'un câble suspenseur.

La reconstruction de l'ouvrage fut mis au concours en 1931 et en 1933 il fut remplacé par un pont suspendu sans pilier central. Une page spéciale lui est consacrée au lien suivant : Nouveau pont suspendu de Sablons (1933-1944) .