Liste des critères de sélection actifs. Pour les supprimer, cliquez sur la croix

Marc Seguin

Vie et Oeuvre de Marc Seguin

Né(e) en 1786 - Décédé(e) en 1875

Références :
1 - Souvenirs de la Vie privée de Marc Seguin. 1786 - 1875 - 1926 - René de PRANDIERES par Lyon
2 - Fonds d'archives Seguin - aux origines de la révolution industrielle en France - 1997 - Michel Cotte par Archives Départementales de l'Ardèche
3 - La vie du Rail, Tome 634 - Albert Duluc - 16/02/1958

Petit neveu de Joseph de Montgolfier, Marc Seguin est né à Annonay (Ardèche) le 21/4/1786. Il est décédé le 24/2/1875. Sa mère, née Thérèse-Augustine de Montgolfier, était une nièce de Joseph et Etienne, "les Frères Montgolfier", qui venaient de se rendre célèbres en 1783 par la découverte des Aérostats. Il travailla étroitement et efficacement avec ses frères (notamment Camille Seguin , mais aussi Jules Seguin , Paul Seguin , et Charles Seguin ) qui contribueront aussi largement à ses succès. C'est la raison de sa signature "l'Aîné". Il est difficile de rendre à chacun la part qui leur revient dans cette association, Marc apparaissant sans conteste le leader, par son génie, son aptitude à organiser, et son sens de l'entreprise. D'autres membres de la famille Seguin participèrent à cette extraordinaire entreprise, notamment Pierre François de Montgolfier, oncle de Marc, ainsi que Vincent Mignot, beau-frère de Marc.

 

Son cursus

Il fut guidé dans son apprentissage des sciences, à Paris, par son grand-oncle, Joseph de Montgolfier, alors Membre de l'Institut et Conservateur des Arts et Métiers, qu'il rejoint en 1799 pour y terminer ses études.
Marié en 1813 avec Augustine DURET, il eut treize enfants ; veuf en 1837, il se remaria en 1839 avec Augustine de MONTGOLFIER, plus jeune que lui de 33 ans, et qui lui donna encore six enfants.

1820 est l'année de l'expression du génie de Marc Seguin, puisque c'est là ses premières réalisations, mêlant initiative industrielle et génie scientifique et technique. A partir de cette année, les projets fusent, les expériences industrielles les plus audacieuses prennent corps (voir ci-dessous - Marc Seguin Entrepreneur et Inventeur).

1838 semble marquer une étape de sa vie, où M. Seguin s'éloigne de son rôle d'entrepreneur, pour se consacrer à la science, et à sa famille. Il publie alors un grand nombre d'ouvrages. Il rachète à son beau-frère Elie de Montgolfier pour s'y retirer et abriter les siens, l’abbaye cistercienne désaffectée de Fontenay dans la Côte-d’Or, Elie l'avait acquise en 1820. Il y aborde un grand nombre de thèmes scientifiques :

  • Esprit éminemment synthétique et frappé de la beauté et de la simplicité des grandes lois découvertes par Kepler et Newton, il essaya d'appliquer les mêmes lois à la constitution intime des corps et formula une théorie sur la cohésion et la distension.
  • Il émit les vues les plus neuves et les plus hardies sur la corrélation des forces physiques, sur l'origine et la propagation de la force, les causes de la chaleur, de la lumière et de l'électricité, répétant toujours avec modestie qu'il ne faisait que développer les idées de son oncle Joseph Montgolfier.
  • Depuis les questions les plus hautes de la physique moléculaire et de l'astronomie physique, depuis l'étude des chemins de fer atmosphériques ou pneumatiques dont il avait calculé toutes les conditions d'établissement, et dont les projets avaient été accueillis par le Gouvernement Russe, jusqu'à l'examen des conditions de déflagration des poudres et de la loi de mise en mouvement du projectile, qu'il a été un des premiers à signaler, rien n'échappait à l'activité de son esprit.
  • La navigation aérienne elle-même l'avait séduit parce qu'il la croyait possible et que d'autres savants l'avaient déclarée irréalisable. La conclusion de son Mémoire à l'Institut, qui fit sourire alors, paraît à tant d'années de distance, véritablement prophétique: "II me suffit pour le moment, d'avoir constaté la possibilité de résoudre ce problème hérissé de tant de difficultés, pour acquérir la certitude, que dans un temps plus ou moins éloigné, on parviendra à voyager aussi facilement dans les airs qu'on le fait aujourd'hui sur mer, tandis que l'on ne peut malheureusement pas se dissimuler qu'en examinant de plus en plus la possibilité d'obtenir les mêmes résultats au moyen des ballons, on se trouve dans des conditions entièrement opposées"

En 1845, il fut élu, sous l'égide de François Arago, membre correspondant de l’Académie des Sciences, section de Mécanique. Il y publie nombre de mémoire et d'essais.

Il est nommé Chevalier de la Légion d'Honneur en 1836, puis Officier en 1866, par M. Duruy, alors Ministre de l'Instruction publique.
Son sens du développement social, accompagnement nécessaire du développement industriel, était aussi particulièrement fort. Il explique nombre de ses actions en faveur des ouvriers et déshérités, ainsi qu'aux savants peu fortunés.

Devenu septuagénaire, il acheta une propriété proche d'Annonay, à Varagnes, et s'y retira pour organiser sa deuxième et dernière retraite. Né sous le règne de Louis XVI, Marc Seguin mourut en 1875, sous la IIIe République, à l'âge de 89 ans.

 

En quoi réside son génie ?

M. Seguin comprend avant tout autres l'importance des transports et des échanges, et il met un point d'honneur à mettre à disposition de l'humanité le bénéfice de ses inventions, source selon sa pensée, du progrès, et annonceur du monde industriel. C'est vraisemblablement un trait important de son génie. Il n'a pris qu'un seul brevet, celui de la chaudière tubulaire le 22 février 1828 pour en marquer la date. Il n'en paya pas la seconde annuité, laissant ainsi libres d'autres d'en profiter.

Une grande partie de son génie inventif est alimentée par ses différents voyages et ses rencontres avec des savants de son époque :

  • Paris, 1799, à l'occasion de ses études
  • Genève, 1823, qui lui inspira le principe de la traction fluviale
  • En Angleterre, où il rencontra notamment Georges Stephenson .

 

Personnalités scientifiques (ou entrepreneurs célèbres) côtoyées :

  • Joseph de Montgolfier son grand-oncle et mentor
  • M. Biot, physicien, et Académicien et partenaire dans l'aventure ferroviaire
  • M. Georges Stephenson , inventeur anglais de la locomotive à vapeur, et du principe du transport ferroviaire
  • W. Herschell, président de la Société Astronomique en Angleterre
  • MM Davy et Faraday
  • François Arago
  • Fresnel, Cuvier, Joule, Humboldt, Thénard, Conchy, Young, Grove, Matteuci, ...

Dans le but de répandre les idées scientifiques et en particulier celles qui faisaient l'objet de ses réflexions, il fonda Le Cosmos en 1852 et bientôt après l'Annuaire du même journal.

L'entrepreneur

Il fut tant un inventeur qu'un entrepreneur célèbre. Le développement complet de ses principales entreprises (ou celles de son entourage direct) les grands projets de Marc Seguin et freres .
Il avait le sens des affaires et du management et accompagnait ses inventions d'un déploiement industriel remarquable. Il fut particulièrement actif dans la construction d'infrastructure publique comme :

Cette entreprise semble avoir été affectée par la loi du 30 Juillet 1880 qui faisait obligation aux communes de racheter les concessions, pour rendre libre et gratuit l'accès au pont. Cette entreprise semble avoir particulièrement rémunératrice, malgré l'obligation faite à la compagnie de maintenir le pont en état même après les ravages induits par les différentes crues (1840 ou 1856 notamment sur le Rhône).
Ce sujet est tellement volumineux que nous avons créé un portail particulier pour leur présentation : les ouvrages réalisés par Marc Seguin et freres .

L'inventeur

M. Seguin fut l'inventeur des ponts suspendus, et aussi de la chaudière tubulaire. Mais ses inventions ne se limitent pas à ces deux points.

Ci-après une liste de ses inventions ou réalisations spectaculaires :

Note : il est intéressant de faire le parallèle entre la vie et les inventions de Georges Stephenson qui eu une activité similaire en Angleterre à Newcastle. Les deux inventeurs se connaissaient, et tirèrent parti des inventions de l'autre !.

 

Bibliographie

Ses écrits

Les ponts en Fils de Fer (1824 ou 1826?),

Mémoire sur la navigation à vapeur (1828).

De l'influence des chemins de fer et de l'art de les tracer et de les construire (1839).

Considérations sur les causes de la cohésion, Mémoire à l'Institut (1855).

Mémoire sur l'origine et la propagation de la force (1857)

Mémoire sur un nouveau système de moteur fonctionnant toujours avec la même vapeur (1857).

Cours élémentaire des sciences Physiques et mathématiques (1860).

Considérations sur les Phénomènes naturels rapportés à l'at- traction newtonienne (1851).

Mémoire sur les causes et les effets de la chaleur, de la lu- mière et de l'électricité (1865).

Mémoire sur l’Aviation ou Navigation Aérienne (1866)

Corrélation des forces Physiques avec des notes, par M. Se- guin aîné, en collaboration avec M. Grove (1867).

Ouvrages sur la vie et l'oeuvre de Marc Seguin

Marc Seguin 1786-1875, Discours au monument, 10-07-1923

Comité du Monument Marc Seguin, Annonay, daté 1913

Cliquer sur le titre pour pouvoir en télécharger le contenu

 

Les fonds d'archives Seguin - aux origines de la révolution industrielle en France

M. Cotte, 1790-1860, Privas, Archives départementales de l'Ardèche, 1997

Le premier grand pont à suspension de fil de fer à Tournon-Tain par les frères Seguin
M. Cotte, dans La Revue du Vivarais, t. XC, n°4, v. 688, 1986, p. 285-296

Marc Seguin, du pont de Tournon aux premiers chemins de fer
M.-H. Reynaud,Annonay, Editions du Vivarais, 1986

Marc Seguin et Tournon
J. Thibaud, M. Cotte, Tournon, Château Musée de Tournon, 1986

Souvenirs de la Vie privée de Marc Seguin. 1786 - 1875

PRANDIERES (René de). Lyon, Rey 1926; gr. in-12 br. de 45 pp.
Centenaire du premier pont suspendu et première "Grande fête du Rhône". Discours et Toast prononcés à Tournon et à Tain le 4 juillet 1926.

De Mémoire de presqu'île, publiée par la société d'économie mixte Lyon Confluence en Janvier 2002

Ponts et Quai de Lyon

Jean Pelletier - Octobre 2002
ISBN 2841471152Editions Lyonnaises d'art et d'histoire.

Les temps héroiques du chemin de fer

 

L'encyclopédie Calberson de la locomotion
En voiture vers le passé avec les audacieux pionniers du chemin de fer.
16 Illustrations de Guy Sabran et préface de Louis Armand - président de la SNCF
Impression du 7/11/1957 jour anniversaire des premiers pas du train de Marc Seguin (7/11/1829).
Editeur : Thibault de Champrosay (Paris)

La Région de Lyon et de Saint-Etienne, sa Géographie, Son Histoire


M. Chaulanges et J. Page - Charles-Lavauzelle & Cie Editeurs - 1948
Magnifique livre à vocation pédagogique, retraçant avec une grande clarté et un grand esprit de synthèse mais aussi un grand nombre de détails la géographie et l'histoire de la région. Une présentation argumentée de la vie industrielle de la région du début du XXème siècle.

Les Dynasties Lyonnaises

Date de Parution : 01/11/2003
Présentation : Broché - 1137 g - 16 cm x 25 cm
ISBN : 2262011966 - EAN : 9782262011963

 

Accueil  

Ouvrages réalisés par le(s) personnage(s)

Plan

Vous disposez de zoom sur région. Pour accéder aux zooms :
France entière - Région Parisienne - Région Lyonnaise - Région Sud-Est - Région Seine - Région Loire - Région Aquitaine - Région Saône - Région Languedoc - Région Bretagne - Région Alsace-Lorraine -

Attention, la courbe ci-dessous est créée dynamiquement à partir de la base des ouvrages. Elle peut donc être amenée à évoluer, en fonction du renseignement de la base. Par ailleurs, nous avons considéré qu'un chantier moyen durait 2 ans.

Grands projets auxquels le(s) personnage(s) a participé



Détails des compagnies auxquelles le(s) personnage(s) a contribué

Seguin Montgolfier d'Ayme & Cie - 1825 - 1828


Société Seguin Montgolfier d'Ayme & Cie
Fondateurs : Marc Seguin - Jules Seguin - Camille Seguin - Paul Seguin - Charles Seguin - Pierre François de Montgolfier - Louis Henri Daniel D'Ayme -
Fondée en 1825 - Liquidée en 1828

Réalisations : 1 grand projet

Grands projets : Entreprise de halage à la vapeur sur le Rhône - 1825,


Pour plus de détails cliquez sur ce lien

Cie Ch. de fer St-Etienne-Lyon - 1827 - 1857


Société Cie Ch. de fer St-Etienne-Lyon
Fondateurs : Marc Seguin - Camille Seguin - Paul Seguin - Charles Seguin - Edouard Biot -
Fondée en 1827 - Liquidée en 1857

Réalisations : 1 grand projet, 11 ouvrages.

Grands projets : Chemin de fer de St Etienne à Lyon - 1825,


C'est véritablement une des entreprises phares de Marc Seguin. Avec une énergie remarquable, il surmonta l'ensemble des obstacles pour la création de la première ligne commerciale de chemin de fer en France, reliant alors Saint-Étienne à Lyon. Et aucun obstacle lui fut épargné: élaboration du tracé, rachat des terrains, mise en place des infrastructures ferroviaire,(tunnel, ponts, gare..), construction des locomotives et autres dispositifs roulant, mise en place de la société d'exploitation, lutte contre les contradicteurs scientifiques ou sociaux, ...
Il fut le premier aussi à pousser l'utilisation de la vapeur comme énergie de traction, inventa à ce titre un concept totalement novateur pour décupler la puissance des chaudière à vapeur.
Débuté en 1825, ce chantier titanesque aboutit à un premier tronçon de ligne de Givors à Rive-de-Gier, ouvert le 28 juin 1830.

Au début de 1831, la locomotive Seguin remorquait de Givors à Rive-de-Gier plusieurs wagons. Le 4 avril 1833, la liaison est ouverte dans sa totalité.

Pour plus de détails cliquez sur ce lien

Groupe Polonceau-Seguin - 1838


Société Groupe Polonceau-Seguin
Fondateurs : Marc Seguin et freres - Antoine Rémi Polonceau -
Fondée en 1838

Réalisations : 2 ouvrages.


Pour plus de détails cliquez sur ce lien

Cie des mines de la Loire -


Société Cie des mines de la Loire
Fondateurs : Marc Seguin - Camille Seguin - Paul Seguin - Charles Seguin -

Réalisations : 1 ouvrage.


Pour plus de détails cliquez sur ce lien

Retour Marc Seguin - Ses réalisations
Retour Histoire détaillée des ponts au XIXème
Retour Le Franchissement des fleuves au XIXème