Liste des critères de sélection actifs. Pour les supprimer, cliquez sur la croix

Marc Seguin et freres Seguin & Cie

Présentation détaillée (partielle)
de la société Seguin & Cie


Synthèse

Société Seguin & Cie
Fondateurs : Marc-François Seguin (père) -
Fondée en 1796 - Liquidée en 1833

Réalisations : 6 grands projets, 8 ouvrages.

Grands projets : Fabrique de draps - 1796, Construction de machines textiles et papetières - 1817, Usine Saint-Marc de feutres - 1820, Construction de ponts et autres ouvrages - 1825, Viabilisation et aménagement des terrains de Lyon-Perrache - 1828, Papeteries CANSON ET MONTGOLFIER - 1861,

Présentation détaillée

Seguin et Cie est la maison mère. Fondée par le père de Marc Seguin, elle représentera la stabilité, et sera sollicitée pour "assurer" les risques pris par Marc et ses frères dans leur ambitieux projets.


Plan de France entière

Vous disposez de zoom sur région. Pour accéder aux zooms :
France entière - Région Parisienne - Région Lyonnaise - Région Sud-Est - Région Seine - Région Loire - Région Aquitaine - Région Saône - Région Languedoc - Région Bretagne - Région Alsace-Lorraine -

Attention, la courbe ci-dessous est créée dynamiquement à partir de la base des ouvrages. Elle peut donc être amenée à évoluer, en fonction du renseignement de la base. Par ailleurs, nous avons considéré qu'un chantier moyen durait 2 ans.


Liste partielle des grands projets auxquels le personnage a participé (selon critère)

Fabrique de draps - 1796 - 1833


Contributeurs(s) : Marc Seguin et freres -.
Compagnie(s) : Seguin & Cie -


La fabrique de draps fut l'activité d'origine de la société Seguin et Cie fondée par le père des frères Seguin Marc-François Seguin.

Cette activité qui, dans un premier temps reposait principalement sur du négoce, engagea progressivement les frères dans une prospection commerciale de plus en plus étendue. L'évolution en 1815 de la société vers la fabrique de draps et non le négoce, impliqua aussi une connaissance de plus en plus précise des outils nécessaires à la fabrique de drap : connaissance de la mécanique, connaissance de l'hydraulique, apport de la vapeur comme source d'énergie pour ces machines, connaissance de la chimie, ...

Construction de machines textiles et papetières - 1817 - 1823


Contributeurs(s) : Marc Seguin et freres -.
Compagnie(s) : Seguin & Cie -


Cette activité fut en vérité l'aube du développement des activités des frères Seguin, dans la mesure où ils s'écartaient de leurs métiers traditionnels de drapiers pour aller dans celui très technique des machines, catalyseur de la révolution industrielle.
Parmi les machines dont les Seguin s'occupèrent à des titres tout à fait variables, on notera des machines à carder, à lainer, à filer, à tondre.
Mais l'expérience la plus significative fut l'installation de la machine à papier de l'usine Canson, précurseur de l'usage de la vapeur dans les métiers industriels.

Usine Saint-Marc de feutres - 1820 - 1828


Contributeurs(s) : Marc Seguin et freres -.
Compagnie(s) : Seguin & Cie -


Afin d'accroître son expérience industrielle, mais aussi pour compenser la diminution des ventes des draps, activité traditionnelle de Seguin et Cie, Marc Seguin fonde une manufacture de feutres pour papeterie sur les bords de la Cance vers 1820 près de St Marc, Annonay sa ville natale. C'est déjà à cette occasion qu'il expérimente les ponts en fil de fer et qu'il construit notamment son premier pont suspendu en 1823. Dans cette première expérience industrielle, Marc Seguin montre déjà un génie inventif hors du commun.

Construction de ponts et autres ouvrages - 1825 - 1860


Contributeurs(s) : Marc Seguin et freres -.
Compagnie(s) : Seguin & Cie - Cie Jules Seguin - Seguin, Montgolfier & Cie - Seguin freres - Compagnie des ponts Napoléon - Société des ponts à péage - Mignot frères -


Il est vraisemblable que les premières réalisations des frères Seguin avaient pour but le développement industriel des entreprises que Marc l'Aîné érigeait : tout d'abord sur la Cance pour sa première manufacture, puis sur Tournon, Andance et Sablons pour désenclaver Annonay, ...Par la suite l'activité d'entrepreneur se développa bien au-delà de la région, et déborda même les frontières françaises (Italie). Nous ne connaissons pas le nombre total de ponts construits par les frères Seguin sur la base de l'invention sur l'utilisation des fils de fer pour la construction des ponts suspendus. Il semble qu'en 1841, on en comptait déjà 210 (selon notre base au 01/06/2007)! D'autres sources nous laissent à penser que plus de 500 ponts ont été construits sur le modèle Seguin.

Tous les ponts Seguin sont présentés sur une page spéciale.

Pour plus de détails cliquez sur ce lien

Viabilisation et aménagement des terrains de Lyon-Perrache - 1828 - 1852


Contributeurs(s) : Marc Seguin et freres - Antoine-Michel Perrache - Lazare Mangini -.
Compagnie(s) : Seguin & Cie -
Ouvrages(s) associés : : Gare d'eau de Perrache (Lyon) - 1830, 1ère Gare ferroviaire de Perrache - Lyon - 1830, Pont de la Mulatière (Lyon) - 1830,


Quand Marc Seguin s'interesse à la presqu'île de Lyon, entre le Rhône et la Saône comme terminal de la ligne de chemin de fer St Etienne Lyon, la partie qui s'étendait au-delà d'Ainay, était dans un état d'inachèvement et d'insalubrité extrême.

En effet, l'ingénieur Perrache qui avait présenté son projet en 1766 n'avait eu ni le temps ni les fonds pour effectivement achever cette tâche titanesque.

Marc Seguin réussit à convaincre en 1827 la Ville et son maire de l'Epoque de céder à la Compagnie des Sieurs Seguin, les terrains au Sud de la gare d'eau, en échange du remblaiement de ces terrains, et de l'engagement à favoriser l'emplacement d'une quinzaine d'établissements industriels.

Et donc en 1832, le rail arrive au débouché du pont de la Mulatière sur des terrains viabilisés, un hangar y étant provisoirement construit faisant office de débarcadère, la première gare ferroviaire lyonnaise.

Pour plus de détails cliquez sur ce lien

Papeteries CANSON ET MONTGOLFIER - 1861 - 1861


Contributeurs(s) : Marc Seguin et freres -.
Compagnie(s) : Seguin & Cie -


L'implication de Marc Seguin dans la papeterie est dans un premier temps tout à fait opportuniste : Barthélemy Canson lui offre l'opportunité d'analyser le savoir-faire des anglais dans la conception mécanique de machines (entre 1804 et 1822). Il semble que Marc Seguin ait directement et personnellement assisté l'installation de ces machines innovantes acquises par B. Canson pour les besoins de l'entreprise CANSON & MONTGOLFIER.
Cette entreprise a une longue histoire puisque, dès 1557, nous notons la création du moulin à papier de Vidalon par la famille Montgolfier. La raison sociale CANSON & MONTGOLFIER apparaît en 1807. Elle fait suite à l'union des familles Canson et Montgolfier en 1798.
Finalement, Marc Seguin acquiert les papeteries CANSON ET MONTGOLFIER en 1861, avant d’en confier la gérance à l’un de ses gendres.

Présentation détaillée des ouvrages réalisés par la société (Liste partielle selon critère)

Passerelle sur la Cance (Annonay) - 1822

Fleuve franchi : la Cance, département : Ardèche, à proximité : Annonay
Type d'ouvrage : Pont suspendu en fil de fer
Architecte(s) : Marc Seguin et freres - ; Compagnie(s) : Seguin & Cie - .
Longueur totale : 18m, Nombre d'arches/travées : 1, Plus grande portée : 18m
Version du texte : V1.0, Niveau de fiabilité : excellent

Passerelle expérimentale de 18 m de long sur 0,5m de large, sur la Cance (à proximité de la manufacture de feutres pour papeteries, qu’il avait créée sur les bords de la Cance, près de St Marc, Annonay, 1822) destinée à valider les principes de la suspension par fil de fer.
Coût 50 Francs. Le faible coût de la passerelle fut certainement un argument fort le poussant à continuer dans son entreprise.

Eclairage au gaz de la ville de Lyon - 1823

Département : Rhône, A proximité de : Lyon
Type d'ouvrage : Eclairage de la ville
Architecte(s) : Marc Seguin et freres - ; Compagnie(s) : Seguin & Cie - .
Grand projet: Eclairage de villes au gaz, .
Version du texte : V1.0, Niveau de fiabilité : moyen

Passerelle sur la Galaure - 1824

Fleuve franchi : la Galaure, département : Drôme, à proximité : St-Vallier
Type d'ouvrage : Pont suspendu en fil de fer
Architecte(s) : Marc Seguin et freres - ; Compagnie(s) : Seguin & Cie - .
Longueur totale : 30m, Nombre d'arches/travées : 1, Plus grande portée : 30m
Coût de construction : 3300 Fr -
Version du texte : V1.2, Niveau de fiabilité : fort

Deuxième passerelle expérimentale de 30 m et une largeur de 1.65 mètre sur la Galaure (près de St-Vallier).
A cet emplacement se trouvait vraisemblablement un pont de pierre d'une seule arche de 60 pieds d'ouverture, détruite par une formidable crue de la Galaure en 1767.
Construite vers 1823, la passerelle donna lieu à une publication "Description d'un pont en fil de fer" par Marc Seguin Aîné. Le descriptif de sa construction fut aussi précisé dans une deuxième ouvrage en 1826 "Des ponts en fil de fer". Deuxième succès de Marc Seguin.

Pour plus de détails, cliquez sur ce lien

Premier pont de Tournon - 1825 - 1965

Fleuve franchi : le Rhône, entre départements de Ardèche et Drôme, à proximité : Tournon, situé Premier Pont sur le Rhone
Type d'ouvrage : Pont suspendu en fil de fer
Destruction de l'ouvrage : 1965
Architecte(s) : Marc Seguin et freres - Bruno Plagniol - ; Compagnie(s) : Seguin & Cie - .
Longueur totale : 170m, Nombre d'arches/travées : 2, Plus grande portée : 85m
Décret, le : 22/1/1824 - Ouverture au public : 25/8/1825 - Durée concession : 99 ans - Coût de construction : 188000 Fr -
Version du texte : V1.2, Niveau de fiabilité : excellent

Ce pont, composé de deux travées de 85m chacune, mis en service le 25/8/1825, fut réellement le premier grand pont suspendu d'Europe continentale. Il est aussi le premier ouvrage construit en dur sur le Rhône depuis 500 ans (Pont Saint-Esprit au Sud édifié au XIIIème siècle, et pont de la Guillotière au Nord à Lyon). La réussite de cet ouvrage en 18 mois seulement donnent aux Seguin une notoriété industrielle et technique exceptionnelle.
Il fut par la suite surélevé, puis profondément modifié en une simple passerelle finalement détruite en 1965.
Ce premier pont a été suivi d'une deuxième réalisation plus en aval qui subsiste encore aujourd'hui.

Pour plus de détails, cliquez sur ce lien

Chantier naval d'Andance - 1826 - 1828

Département : Ardèche, A proximité de : Andance
Type d'ouvrage : Chantier naval
Destruction de l'ouvrage : 1828
Architecte(s) : Marc Seguin et freres - ; Compagnie(s) : Seguin & Cie - .
Grand projet: Entreprise de halage à la vapeur sur le Rhône, .
Version du texte : V1.1, Niveau de fiabilité : moyen

En support de la société de halage par la vapeur sur le Rhône, entre Arles et Lyon, créée en 1825, Marc Seguin met en place à partir de février 1826 un chantier naval de construction de bateau à vapeur à Andance. De ce chantier sortent successivement deux voltigeurs, dont le Ville d'Annonay puis un remorqueur, aboutissement des premiers concepts Seguin sur la machine à vapeur appliqués à la navigation fluviale.
Ces tentatives, coûteuses et prématurées, aboutirent à la liquidation de la société de halage en 1828. Pour plus d'autres précisions sur cette entreprise, cliquez sur ce lien.

Pour plus de détails, cliquez sur ce lien

Gare d'eau de Perrache (Lyon) - 1830 - 1920

Département : Rhône, A proximité de : Lyon, situé Gare d'eau de Perrache
Type d'ouvrage : Gare d'eau
Destruction de l'ouvrage : 1920
Architecte(s) : Marc Seguin et freres - Lazare Mangini - ; Compagnie(s) : Seguin & Cie - .
Grand projet: Chemin de fer de St Etienne à Lyon, Viabilisation et aménagement des terrains de Lyon-Perrache, .
Version du texte : V2.1, Niveau de fiabilité : excellent

La première gare d'eau de Lyon-Perrache est créée en 1779 par l'ingénieur Perrache. Elle a alors une forme d'inspiration versaillaise, et se situe en aval du rempart d'Ainay. Le reste de la presqu'île est alors dans un état d'inachèvement qui rend la zone particulièrement insalubre
En 1828, se conjuguent alors deux événements : la zone de Perrache doit être viabilisée et par ailleurs la Compagnie Seguin veut y faire arriver la nouvelle ligne de chemin de fer. C'est ainsi qu'en échange de la cession des terrains à la Compagnie des Sieurs Seguin, Marc Seguin s'engage dans ce chantier extraordinaire ainsi que dans la création d'une nouvelle gare d'eau.
Cette gare d'eau permit la création d'un port industriel d'envergure, en un lieu stratégique : le confluent du Rhône et de la Saône. Elle sera comblée en 1920, au profit de l'extension de la gare ferroviaire.

Pour plus de détails, cliquez sur ce lien

Mine de la Béraudière (St-Etienne) - 1832

Département : Loire, A proximité de : St-Etienne
Type d'ouvrage : Mine
Architecte(s) : Marc Seguin et freres - ; Compagnie(s) : Seguin & Cie - .
Grand projet: Exploitation de mines de charbon, .
Version du texte : V1.0, Niveau de fiabilité : moyen

Eclairage au gaz de la ville d'Annonay - 1845

Département : Ardèche, A proximité de : Annonay
Type d'ouvrage : Eclairage de la ville
Architecte(s) : Marc Seguin et freres - ; Compagnie(s) : Seguin & Cie - .
Grand projet: Eclairage de villes au gaz, .
Version du texte : V1.0, Niveau de fiabilité : moyen

Ces informations sont issues du fonds Seguin déposé aux archives départementales de l'Ardèche.

Les statuts de la société qui a conduit cette action ont été déposé le 10/10/1845. et a donné lieu à la création d'une usine à Annonay dont la mise en route a eu lieu le 14/8/1846.

Pour plus de détails, cliquez sur ce lien

Retour Marc Seguin - Ses réalisations
Retour Genèse des ponts suspendus