Lien à utiliser pour faire référence à cette page

Liste des critères de sélection actifs. Pour les supprimer, cliquez sur la croix

Passerelle M. Seguin - Tournon

Passerelle M. Seguin - Tournon - 1849

Fleuve franchi : le Rhône, entre départements de Ardèche et Drôme, à proximité : Tournon, situé Passerelle sur le Rhone
Type d'ouvrage : Pont suspendu en fil de fer
Ouvrage toujours en place (2004)
Architecte(s) : Marc Seguin et freres - ; Compagnie(s) : Seguin freres - .
Longueur totale : 183m, Nombre d'arches/travées : 2,
Décret, le : 7/2/1847 - Ouverture au public : 08/1849 - Durée concession : 67 ans 7 mois - Coût de construction : 250000 Fr -
Version du texte : V1.2, Niveau de fiabilité : excellent

Plan

Vous disposez de zoom sur région. Pour accéder aux zooms :
France entière - Région Parisienne - Région Lyonnaise - Région Sud-Est - Région Seine - Région Loire - Région Aquitaine - Région Saône - Région Languedoc - Région Bretagne - Région Alsace-Lorraine -

Les ouvrages dans la même ville de Tournon : Tous les ouvrages, : Pont du Doux - St Jean de Muzols - 1829, Deuxième pont du Doux - St Jean de Muzols - 1859, Grand Pont - sur le Doux - 1583, Premier pont de Tournon - 1825, Passerelle M. Seguin - Tournon - 1849,

Références :
1 - Bulletin des lois - 1847 du 7/2/1847
2 - Documents statistiques sur les routes et ponts - 1873 - Ministère des travaux publics - Direction générale des Ponts et Chaussées et des chemins de fer - p239.

L'autorisation de construire ce deuxième pont à Tournon est accordée aux Seguin en 1847. Les frères Seguin termineront ce deuxième pont en 08/1849 selon . Situé à une centaine de mètres en aval du Premier pont de Tournon , il est aussi plus élevé que ce dernier. Il est l'achèvement de la technique Seguin.

Selon (5), le coût total de la construction est alors évalué à 250 000 Fr, financé par une subvention de même montant. Le revenu annuel du péage est de 34600 Fr.

Les droits de péage acquis pour le premier pont sont transférés sur le deuxième puis finalement rachetés par la commune Tain-Tournon en 1885. Au XXème siècle, suite à la mise en place du troisième pont à Tournon, ce dernier échappait à une défiguration inéluctable. En 1989, il est alors restauré en respect des techniques historiques, son tablier en bois conservé, adapté au trafic piétonnier.

C'est donc le pont que nous pouvons visiter maintenant.