Lien à utiliser pour faire référence à cette page

Liste des critères de sélection actifs. Pour les supprimer, cliquez sur la croix

Grenoble

Tous les ouvrages


dans la ville de Grenoble

5 réalisations identifiées, 3 emplacements identifiés

 

Option d'affichage: pour un affichage plus rapide, les illustrations ne sont pas téléchargées.
Pour modifier l'option, cliquez sur celle qui vous convient dans le panneau de gauche.

Plan

Vous disposez de zoom sur région. Pour accéder aux zooms :
France entière - Région Parisienne - Région Lyonnaise - Région Sud-Est - Région Seine - Région Loire - Région Aquitaine - Région Saône - Région Languedoc - Région Bretagne - Région Alsace-Lorraine -

Les ouvrages dans la même ville :

Tous les ouvrages, : Pont de Sassenage à Grenoble - 1828, Pont Saint Laurent à Grenoble - 1838, Premier pont Saint Laurent à Grenoble - < XVIème siècle, Pont Marius Gontard à Grenoble - 1839, Pont de pierre, de la Graille (ou de Crequi) à Grenoble - 1621,

Pont de Sassenage à Grenoble - 1828

Fleuve franchi : le Drac, département : Isère, à proximité : Grenoble, situé Pont de Sassenage
Type d'ouvrage : Pont suspendu à chaine
Architecte(s) : Louis Crozet - M. Sordan - ; Compagnie(s) : Société du pont du Drac - .
Longueur totale : 133m, Nombre d'arches/travées : 1, Plus grande portée : 133m
Ouverture au public : 7/2/1828 -
Version du texte : V2.6, Niveau de fiabilité : excellent

La construction du pont sur le Drac à hauteur de Fontaine, débute dès le début du XIXème siècle puisqu'un premier pont en bois fait l'objet d'une adjudication en 1810, mais ce projet n'aboutit pas. C'est dans ce contexte que la préfecture cherche une solution alternative et s'intéresse aux ponts à suspension en fer. Malgré l'intervention directe des Seguin et de Dufour, la préfecture de l'Isère optera pour une suspension à chaînon en fer plutôt qu'en fil de fer !
L'adjudication a lieu le 24/10/1825 en faveur de Giroud fils. Le pont est réalisé d'une seule travée de 133 mètres, un record pour l'époque ! L'entrepreneur bénéfice en contrepartie des dépenses engagées pour la construction du pont, de la jouissance de la concession pendant 99 ans.

Pour plus de détails, cliquez sur ce lien

Pont Saint Laurent à Grenoble - 1838 - Tjrs en place

Fleuve franchi : l'Isère, département : Isère, à proximité : Grenoble, situé Pont Saint Laurent
Type d'ouvrage : Pont suspendu en fil de fer
Ouvrage toujours en place (2004)
Architecte(s) : Louis Crozet - ; Compagnie(s) : MM Arnaud & Blandin - .
Longueur totale : 59m, Nombre d'arches/travées : 1, Plus grande portée : 59m
Ouverture au public : 6/7/1838 -
Version du texte : V1.3, Niveau de fiabilité : excellent

Le pont Saint Laurent à Grenoble sur l'Isère est d'abord un pont en bois avant d'être substitué en 1838 par un pont suspendu en fil de fer. Ce dernier fait l'objet d'une rénovation importante en 1909. C'est sous cette forme que nous le connaissons aujourd'hui.

Pour plus de détails, cliquez sur ce lien

Premier pont Saint Laurent à Grenoble - < XVIème siècle - 1836

Fleuve franchi : l'Isère, département : Isère, à proximité : Grenoble, situé Pont Saint Laurent
Type d'ouvrage : Pont en bois(charpente)
Destruction de l'ouvrage : 1836

Nombre d'arches/travées : 4,
Version du texte : V1.2, Niveau de fiabilité : fort

Le pont Saint Laurent à Grenoble sur l'Isère est d'abord un pont en bois avant d'être substitué en 1838 par un pont suspendu en fil de fer. Ce dernier fait l'objet d'une rénovation importante en 1909. C'est sous cette forme que nous le connaissons aujourd'hui.

Pour plus de détails, cliquez sur ce lien

Pont Marius Gontard à Grenoble - 1839 - Tjrs en place

Fleuve franchi : l'Isère, département : Isère, à proximité : Grenoble, situé Pont de la Graille
Type d'ouvrage : Pont en pierre ou maçonné
Ouvrage toujours en place (2004)
Architecte(s) : M. Picot - ;
Longueur totale : 73m, Nombre d'arches/travées : 3, Plus grande portée : 27m
Décret, le : 7/6/1837 - Coût de construction : 300000 Fr -
Version du texte : V1.5, Niveau de fiabilité : fort

Ce pont à Grenoble sur l'Isère, au service des routes royales N°75 de Châlons-sur-Saône à Sisteron, n°85 de Lyon à Antibes et n°90 de Grenoble au fort Barraux, routes qui arrivaient alors par la "porte de France" a pris dans l'histoire de nombreuses appellations telles que "Pont de pierre", "Pont de la graille", "Pont de Crequy". Il fut reconstruit en pierre en 1839, en substitution d'un pont en bois, pour prendre l'apparence que nous lui connaissons aujourd'hui.

Pour plus de détails, cliquez sur ce lien

Pont de pierre, de la Graille (ou de Crequi) à Grenoble - 1621 - 1837

Fleuve franchi : l'Isère, département : Isère, à proximité : Grenoble, situé Pont de la Graille
Type d'ouvrage : Pont en pierre ou maçonné
Destruction de l'ouvrage : 1837
Architecte(s) : M. Lesdiguières - ;
Version du texte : V2.1, Niveau de fiabilité : moyen

Ce pont est situé à l'extrémité méridionale du quai de la Perrière, au service de la route de Lyon, qui arrivait alors par la "porte de France", . Il semble que sa construction débuta en 1621, sous l'initiative de Lesdiguières, qui fut aussi l'architecte du magnifique pont de Claix. Après le décès de M. Lesdiguières, sa construction fut poursuivie par Charles de Créqui de Bonne. Ce pont fut malheureusement renversé en 1651, puis reconstruit. Selon(1), il ne résista pas aux deux crues successives de 1733 et 1740, et fut alors l'objet d'une nouvelle reconstruction en 1740. Le document (2) nous indique qu'en 1807, ce pont est en bois. Sa reconstruction en pierre fut réalisée en 1839, par le Sieur Arnaud.

Pour plus de détails, cliquez sur ce lien